Tutoriel de reprise

Près de 6000 procédures pour cause de faillites d’entreprise ouvrent chaque mois en île de France.

La mauvaise gestion, le manque de fonds, le covid, les taxes impayés, parfois tout en même temps et plus peut amener à une faillite.

Cependant, si on arrive à déceler les problèmes ayant menée à celle-ci, il pourrait être extrêmement bénéfique de reprendre une de ces entreprises !

Notamment grâce à un prix de rachat toujours très bas, de plus, la procédure est toujours très rapide. Vous aurez aussi l’expérience de votre

prédécesseur vous permettant de combler les failles de son projet. Enfin, chaque projet a ses qualités et le tout, c’est de savoir les exploiter.

La reprise d’entreprise devant le tribunal, c’est quoi ?

Lors de la reprise, on peut reprendre en réalité trois choses distinctes à commencer par l’entreprise elle-même intégralement.

Reprendre celle-ci, c’est reprendre l’intégralité des actifs mais pas le passif.

On peut reprendre une entité de l’entreprise, c’est-à-dire une partie autonome de l’entreprise voire l’établissement.

Prenons en exemple une entreprise qui fait du chocolat.

Cette entreprise ouvre une deuxième usine faisant des roues de vélos.

L’entreprise peut se retrouver uniquement en redressement d’une des deux usines que vous pourrez reprendre

Vous pouvez aussi reprendre le fond de commerce, C’est une notion juridique typiquement française et totalement abstraite. Il s’agit de l’universalité de tout ce qui touche à l’activité de la société.

Cela comprend 2 types d’éléments :

  • Le corporel comprenant tout le matériel, les établissement, etc…
  • L’incorporel qui lui comprend le droit au bail, les brevets, logiciels, nom, réputation etc…

Comment procède-t-on à une reprise ?

La reprise d’entreprise peut se réaliser après 2 types de procédures :

La procédure de redressement judiciaire, l’entreprise est à vendre dès le jugement d’ouverture à la suite de la procédure d’observation. Ainsi, des tiers peuvent présenter des offres de reprise après que soit mis en place une publicité. La cession peut alors porter sur l’entreprise elle-même dans le cadre d’un plan de cession ou sur une branche d’activité d’autonome en complément d’un plan de redressement.

La procédure de liquidation judiciaire, la cession de l’entreprise peut être envisagée et s’organisera dans un plan de cession. Il est également possible de céder qu’une branche d’activité autonome et de procéder à la liquidation pure et simple des autres branches d’activités.

 

Que comprend-t-on dans notre offre ?

Chez Liquidation Feldman,

Nous proposons deux services distincts :

 

 

Reprise d'une société en liquidation ou redressement

  • Relation avec le mandataire
  • récupération du dossier
  • élaboration du périmètre de l'offre
  • business plan
  • prévisionnel
  • dépôt de l'offre au greffe
  • Audience

Liquidation ou redressement de votre entreprise

  • Etude de dossier
  • Rendez-vous au cabinet ou en visio
  • Réception des pièces
  • Elaboration de la Déclaration de cessation de payement
  • Dépôt de la Dcp au greffe du Tribunal de commerce
  • Rendez-vous avec le mandataire
  • Suivi du dossier

En plus seulement pour le redressement :

  • Etablissement d'un personnel
  • Elaboration de stratégie de reprise

 

Comment reprendre une entreprise ?

Après le jugement d’ouverture, s’il existe une possibilité de reprise de la société ou de ses actifs, le mandataire effectue une publication pour appeler les candidats à la reprise.

Voir offres : https://liquidation-feldman.fr/entreprises-faillite/

La publicité doit comporter la date de dépôt des offres de reprise.

Ensuite, l’offre est rédigée par un professionnel du droit, un avocat.

Ainsi, elle comprend le périmètre de la reprise, le prix et des informations sur le repreneur.

Les offres sont donc présentées devant le tribunal lors d’une audience qui rendra une ordonnance.

Notre cabinet peut vous accompagner jusqu’à la décision du tribunal en rédigeant l’offre et en la présentant à l’audience.

 

Conclusion

L’avantage de la reprise d’entreprise en faillite c’est avant tout le prix qui défie toute concurrence.

De plus, étant donné l’urgence pour vendre des entreprises en faillite, on peut noter un gain de temps considérable.

Dans la plupart des cas, vous n’avez pas à reprendre le passif de l’entreprise en l’occurrence ses dettes.

Vous avez aussi des informations sur l’ancien entrepreneur ce qui vous permettra d’analyser les erreurs commises.

Le seul inconvénient cependant serait le risque étant donné que l’entreprise a déjà fait faillite, elle n’est pas à l’abri d’une deuxième.

La réussite de l’entreprise dépendra en grande partie de vous mais il ne faudra pas oublier le facteur chance.

Sur ce, bonne reprise à vous et bonne chance !

    Contact

    Utilisez le formulaire ci-contre pour soumettre vos questions ou vos demandes de devis à Maître Feldman.


    (*) Obligatoire